Half ironman émotions, hommages et dépassement de soi…

Publié le Mis à jour le


Belle perf en vélo

Nous avons accompagné Cyrille sur le Half de Carcassonne résultats sur SudChrono . Ce week-end placé sous le signe du triple effort s’est déroulé sous une météo idéale, avec un soleil magnifique pour accueillir l’ensemble des 400 participants sur le site du lac de la Cavayère.
En ce qui concerne le Half, natation nouvelle formule avec une sortie à l’Australienne et nouveau circuit CaP qui devait être plus facile, mais qui a semblé plus difficile à beaucoup d’athlètes. Pour ma part pendant que Cyrille allait chercher bonheur dans l’épreuve de vélo je m’étais mis en tête de tester mes capacités et mon temps sur le circuit natation…idée tombée à l’eau…car après avoir attendu que Cyrille entâme sa seconde boucle en vélo…lorsque que j’ai pu regagné le plan d’eau…toutes les bouées avaient été enlevées…donc petite natation de 800 mètres, mais sans conviction…et ensuite repérage de la seconde boucle du CaP ( plus du Trail que de la préparation Marathon06…mais un grand plaisir en solitaire dans la garrigue Audoise ), mon entrainement sur Polar

Pour Cyrille voir la vidéo et son classement :
33ème sur 96 participants GUILLOUX CYRIL n°1093 4
V1M 06:11:13 19.40
Natation 00:39:09 45
Vélo 03:40:29 23
CaP 01:51:36 43
Grosse progression par rapport à 2011 plus d’une heure sur le temps total.
12 Abandons et une DSQ

Vidéo

Spéciales Dédicaces

vidéo

Remerciements spécifiques à Thierry Sache et Arnaud Rouquette ironmen Nice 2012 qui ont chacun à leur manière accompagné Cyrille dans cette belle épreuve.

Commentaire de Cyrille :
Il y a des jours où vous avez l’intime conviction que malgré une baisse de forme ou une moins bonne préparation physique, vous devez partir pour aller voir, essayer, fédérer, partager ou souffrir pour vos idées, convictions ou rêves !
Il est 3h45 ce dimanche 16 sept 2012 et je n’arrive plus à dormir….Je me projette dans le futur car à 9h15,la seconde édition du triathlon de longue distance de Carcassonne aura lieu. Vers 6h, nous partons(Sébastien, Philippe, bob et moi)de Montpellier et filons dans la ville encore endormie, sur une autoroute déserte jusqu’au lac de la Cavayere. Lieu de tranquillité absolue avec une eau à 18° et des tracés de vélo et de course à pied bien difficiles! D’ailleurs les organisateurs ont prévu après une natation de 1,9 kms et un parcours vélo de 98 kms très sélectif, de raccourcir le semi marathon en trails de 18,5 kms ! Quelle bonne idée 😉
Le retrait du dossard 1093 se fait dans une ambiance de pré-competition, visages concentrés et absence de paroles entre les athlètes, et j’ai déjà en tête Thierry Sache qui blessé, m’a offert sa place! Merci Thierry ! Avec l’aide de Seb, Phil et bob, je me prépare et « construit » mon petit parterre de transition! Tout va bien, le stress monte peu à peu et je salue un copain de Vauvert s’essayant à son premier halfironman! Félicitation au finisher Regis Verdu. Avant de se jeter à l’eau pour un départ en ligne au milieu du lac(j’ai adoré) mon pote Arnaud et son épouse Nathalie me font l’énorme surprise de se joindre à mes supporters présents, rassurants et précieux! Merci à vous deux! ça réchauffe le cœur et met une pression supplémentaire qui ne me déplait pas. Parti pour 2 boucles de nage (sortie à l’australienne),je sors à la 48 eme position de l’eau et gagne 3 places à la sortie de la première transition! Mon temps de natation est correct(34′) car je ne pense pas nager plus vite à l’heure actuelle et les 2,3 minutes que je pourrais gagner me prendraient trop d’énergie! Le triple effort de longue distance demande surtout une très bonne gestion et une connaissance certaine de son physique! Pour le mental, on le découvre petit à petit et je crois qu’il s’agit de vivre ses états d’âme, ses convictions et son partage avec ses proches(famille,amis) disparus ou pas SANS MESURE !On ne peut pas tricher avec cela et le choix n’est qu’Homme à ce moment là….voir pièce jointe.
Je pars d’une pédale décidée vers ces premiers 38 kms de vélo et au passage de la seconde boucle de 60 kms, mes supporters me filent la chair de poule car les encouragements de SEB et ARNAUD s’entendent à 2 kms à la ronde!! C’est magique et je retrouve les sensations de l’ironman de Nice! Je ferai donc un bon vélo mais sans compter un début de crampes dans la dernière ascension au 75ème kms! Je finis alors à la 23ème place, je repars à pied sur des chapeaux de roues et je vais déjà m’écrouler physiquement après 500 m de cap….Malgré l’aide d’Arnaud qui court une centaine de mètres à mes cotés, je sens mes quadriceps (devant de cuisses) qui se contractent au maximum à chaque foulée. Mais le parcours s’élève, encore et encore! Je dois courir à 8 ou 9 km/h dans les montées et 11 ou 12 dans les descentes. J’aperçois la marque sur la chaussée « 1 KM », le retour déjà du premier concurrent,….,je n’en peux plus! Je serre les dents, me dis que malgré la douleur je dois aller chercher mon premier choucou au 5eme km au pied des remparts de Carcassonne ! Il fait chaud, les sentiers sont escarpés, je regarde ou je mets les pieds car les crampes sont intenses et je n’avais jamais connu aussi dure souffrance en courant! Bien sur je me fais rattraper par des athlètes et malgré un moral dans les chaussettes, je parle avec les bénévoles aux différents ravitaillements, je lâche des « allez allez » aux filles croisées et aux garçons très fatigués eux aussi! Hé oui!! Je ne suis pas seul à souffrir et ce partage, ambigu ou évident, me rattrape et me renvoie à l’étoile tant convoitée….Julien n’est pas loin, mes proches aussi! J’arrive au 10 km,1 h ….je n’avance pas comme je voudrais et les kms 12,13,14,15,16,17 sont interminables! La moindre ornière, la moindre racine, un trou, une pierre, une branche me font progresser aléatoirement et lourdement! Enfin j’aperçois Arnaud au 18e km; il m’attend, me tend de l’eau, puis me lance « tu lâches rien » , »regarde les hommes au fond, la ligne est à 200m après… »Je vais alors penser qu’à cette finish ligne et dans une accélération progressive me défaire de 3 triathlètes! Un sprint après 6h10 d’effort? un dernier souffle, une certaine envie de finir et surtout de surpasser cette douleur omniprésente depuis 2h!!!Ce FUT MON CHOIX à CE MOMENT Là…et pourtant vers le 17e km j’avais pensé laisser finir ces 3 triathlètes devant moi car à quoi bon, je n’étais plus à 3 places ou 2 mn près! Mais l’inconscient ou les pensées communiantes font bien les choses…
Je remercie du fond du cœur tous les gens qui m’ont soutenu et qui continuent vers leurs quêtes en pensant que nous pouvons vivre malgré nos souffrances dans le partage ou l’aloha spirit et grâce au sport ! Vers l’étoile…

Publicités

Une réflexion au sujet de « Half ironman émotions, hommages et dépassement de soi… »

    camillelaperle a dit:
    28 novembre 2012 à 20 h 42 min

    Très inspirante l’histoire de Cyrille. C’est vraiment ce que j’appelle du dépassement de soi !! Et ça demande un travail mental fou… en plus de celui des muscles : ) Bravo !

Les commentaires sont fermés.