Training de Sonia Surf…ironman Nice 2014

Publié le Mis à jour le


REYNAUD Sonia                          rang 1684 en 13:16:04
REYNAUD Sonia rang 1684 en 13:16:04

Bilan de mon premier (petit) mois de préparation 2014 :
36h (surf compris!) et 383km au compteur seulement …
– 26.5km de natation
– 342 km de vélo
– 54 km de cap

Conclusion : vais alléger la nage, puisque pas grand chose à gratter de ce côté là … intensifier le travail en cap puisque plus aucune douleur (je touche du bois pour que çà dure!!) … mais surtout un mot d’ordre désormais: vélo, vélo, VÉLO !!!!!! ,)*

Un jour avant l’heure, bilan training de mon mois de Février (demain repos, c’est les vacances!!) : 621km pour presque 40h (surf compris)- Nage : 3km seulement (overdose en janvier, plus envie!)
– CAP : 70 km (sorties 10km en moyenne et 5km en transitions)
– Vélo : 548 km (avec 3 sorties de plus de 100km)Conclusion : mon plus gros mois d’entraînement depuis … toujours!!
La nage ne m’inquiète pas, la CAP entre 10 et 11 km/h rentre bien, lessorties vélo de 100km commencent à passer … maisy’a du boulotJe reprends donc le même mot d’ordre que le mois dernier : vélo, vélo, vélo !!!
… et 1000km par mois bientôt ?!! ,)Mars 2014 …
5mois que je me suis lancée véritablement dans l’aventure, et que j’ai commencé à prendre la mesure de l’entraînement pour le triathlon longue distance! Se découvrir un peu de potentiel et avoir l’Envie c’est essentiel, mais pas suffisant… alors encore Merci les Amis pour vos conseils et votre soutien!! ,)
Toujours loin derrière, forcément … mais un peu plus et mieux chaque mois à mon petit niveau :
– 722km de vélo
– 66km de cap
– 14km de natation
… et 4 sessions de surf ,)Soit 802km en 46 heures ce mois ci (surf compris)
…Keepontraining!!!*

Training Avril 2014 Equipe IronMan-Nice
45h (dont 6h de surf) pour 974 km au total
Vélo : 899 km
CàP : 70 km
Nage : 5 km

Le volume continue d’augmenter en vélo, les progrès semblent venir malgré des moments de doute et de dur … et mon peu d’entraînement en cap ne se révèle pas si mauvais finalement au vu de mon semi-marathon d’hier!
Quant à la natation, ce sera pur bonheur de s’entraîner en mer pour ces 2 derniers mois! ,)
La dernière ligne droite approche, et j’ai pourtant l’impression d’avoir tout juste commencé à m’entraîner hier … Je ne sais pas encore ce que sera ce 29juin, j’espère pouvoir l’appréhender sereinement grâce à cette préparation hivernale, mais surtout grâce aux précieux conseils et au soutien de Cyrille (car il en a fallu, et il en faut encore de la pédagogie et de la patience avec le « petit boulet » que je suis … Hi hi hi!!!) … un immense Merci à Toi ,)*

PS : il ne faut pas oublier que j’ai découvert ce qu’était une cale automatique il y a moins d’un an, que jamais je n’avais pédalé plus de 20km … que je ne nageais plus depuis 10ans … et ne courais plus depuis près de 20ans !!!

Je crois donc définitivement que les choses arrivent dans notre Vie au moment où elles doivent s’y inscrire … et ce que je vis cette année est une expérience chaque jour renouvelée des ressources enfouies en chacun de nous, et de notre capacité à se transcender!!!
« Tous les rêves sont possibles », MERCI mes AMIS qui êtes là pour les PARTAGER et les SUBLIMER *

Training mai 2014, qui aurait dû être mon plus gros mois, mais fut bridé par une vilaine douleur récurrente au genou … donc moins de vélo mais plus de nage et cap
Au final le plus gros mois en volume horaire tout de même puisque 51h (surf compris) pour :
-17.5km de nage
– 525km de vélo
– 88km de cap (mon record, merci le semi de Nîmes! )

J-27 ,)*

REYNAUD Sonia is ironman rang 1684 en 13:16:04

Il était une fois, sur une plage de galets, quelques milliers de triathlètes venus vivre leur rêve …
Mains serrées, émotions vives de 9 mois de préparation, de partage, de douleurs, de bonheurs, de colères… Larmes et sanglots, joie et peur … Soudain tout s’efface et dans un ultime élan : « allons surfer »… *
Dans le tumulte garder son calme … entendre une voix amie qui réconforte, trouver le courage et continuer le combat!
Sortie des eaux retrouver la verticalité, monter les marches et sans réfléchir courir vers la suite …

Enfourcher le vélo, partir sur la route…tout faire pour qu’elle soit belle … Et elle le fut, malgré une terrible météo…
180km passés en une minute, roulant sans traîner mais sans forcer, toujours en gestion et en plaisir!!! Recevant des centaines d’encouragements par les athlètes qui me doublaient (et il y en a eu … un bon millier!!! hihihi ) … m’abreuvant des cris du public, attendant le passage des Amis … et leur signe!
Cyrille avant la Condamine comme prévu, puis Serge dans le col de l’Ecre et Arnaud au km 90 … Exultant au milieu des olas et accélérant inévitablement au son des cloches, profitant de toute cette liesse et de l’ambiance folle tout au long de ce magnifique parcours enfin apprécié car j’étais prête!!! … que ce fut bon !!! ,)

Rejoindre la promenade et croiser les triathlètes déjà sur le marathon, voir les pros terminer, retrouver et croiser déjà les Amis…
Ô minutes de joie, arrivée triomphante … natation et vélo, çà c’est fait!! ^^

Descendre du vélo et commencer à courir … se réjouir de sentir ses jambes encore fortes, mais douter … et redouter encore … car inévitablement, le plus dur est à venir!
Prendre toute la dimension du défi … car non, ce n’est pas un marathon … c’est bien un chemin, et nous l’avons chacun vécu pas à pas, avançant toujours … se croisant, portés par des centaines, des milliers d’encouragements, transcendés par cet élan qui émanait du public et l’immense générosité et implication des bénévoles … des frissons à chaque passage et une seule idée en tête : tu vas tenir, tu peux et tu vas le faire, ne lâche rien !!!
Et avancer encore, m’interdisant de marcher entre les ravitaillements … me rassurer en me sentant toujours capable de courir, dépassant ceux qui marchaient, me sentir bien … sereine malgré l’épuisement …croiser les amis, les encourager aussi, me réjouir de les voir bientôt finir, partager… trébucher … mais continuer … toujours !!
Du début de la promenade devant le public survolté au demi tour de l’aéroport où le bruit assourdissant des turbines se mêle au bip des puces, se fondre dans le ballet des athlètes, de kilomètre en kilomètre, de ravitaillement en ravitaillement, de chouchou en chouchou continuer …

Déterminée … jusqu’à fouler enfin le tapis rêvé!!
Exultant et frôlant les mains tendues, ivre d’encouragements et d’applaudissements, sans plus rien voir, voler vers la délivrance … ô … OUI … je l’ai fait !!!
Franchir la ligne, et au bout de ces heures d’efforts et de souffrances … ne plus rien sentir … juste ressentir … et VIVRE!!! *

MERCI à Vous Tous de l’avoir vécu avec moi, de près comme de loin  !!!

Publicités