Cyrille GUILLOUX est un ironman

Publié le Mis à jour le


Le dimanche de Cyrille

La semaine de Cyrille :

Semaine 25
lundi : cap 10’3 kms
Mardi : nage 2 kms
Mercredi : cap 5 kms
Jeudi : vélo 42 kms
Vendredi : nage 600 m
Samedi : nage 600 m
Dimanche : IRONMAN 2012

Merci Jeff pour ton montage photos

Une dernière seance de kiné avec Benoit,une visite éclaire de mon ami Arnaud le vendredi matin et nous partons,Sonia,Bob,Marie,Thomas et moi vers 11h30 à NICE ! Je suis bien.Je suis bien,je ne suis pas tout seul et je ne le serai pas durant cs 4 jours ! Apres avoir déposé Bob chez sa soeur Anne-marie et Pierre à Mougins,nous déposons nos affaires chez Francine et Alain et filons chercher nos 4 dossards sur le site de l ironman à 3 kilometres de notre acceuillant appartement.Sonia:84 Marie:13 thomas:65 cyrille:1560 .Nous passerons 2 jours en famille sans oublier Jeff et Muriel et profiterons autant que faire se peut de ces belles journées sur la prom’ des anglais !le coup de fil d’Alain Filippi me rassurera aussi!merci Alain;je nagerais 2 fois 600 m afin de gouter l eau et m’oter un peu de pression ! La preparation des sacs de transition pour le triathlon sera un bon moment de stress,de reflexion et de partage avec mon Bob ! Sans oublier la pose du vélo dans le parc entre 16 h et 17 h le samedi parmi des milliers de triathlètes ! Deja les triathletes sont concentrés et les visages sont tendus ! ça fait pas rire ….Mais je profite de chaque instant et la photo de Thomas,Olivier Marceau et moi m’enchante.La nuit prochaine va etre courte,moite,bryuante et presque blanche….

Ma montre sonne.Il est 4 h 00.Il fait deja chaud et j ai l impresion d avoir dormi 30 mn au plus! Une douche,un petit dejeuner copieux,dur à avaler et il est temps de partir.Il est 4h50,j’embrasse mes enfants,ma douce,je prends mon sac swim (combinaison,bonnet,lunette,eau,sac ravito perso),mon sweat fetiche,le mp3 de ma fille et le petit mot de ma belle maman Nana !Merci Nana. En rejoignant Bob sur la promenade,je lis le mot doux et m’effondre deja! Les nerfs lachent ,quelques larmes vont couler et je cours retrouver mon fidele Bob !J’ai pas envi d etre seul ! Un petit signe de la main,il me tend le velo et commence à courir devant moi ! Tout en pedalant,je prends du recul,je m apaise,souris aux autres triathletes et regarde la mer inlassablement.Elle m a tend donné durant ces années surf ( ce n est que le debut) ! Il faut du coeur et un mental de resistant … « grand corps malade a raison et je repasserai son message dans mes oreilles jusqu’au parc à velo.Le jour se lève,j aperçois enfin les bouées du parcours natation au large et me faufile parmi les gens rapidement car j ai laissé Bob et il me tarde de voir Arnaud,j ai besoin de lui ! 5h15.A l entrée du parc de 400 m au moins,je depose mon sac ravitaillement personnel (col de l ecre) et marche jusqu’à ma rangée numero 32.La pression de mes pneus a baissé et demande delicatement le pret de sa pompe au triathlete voisin 1561.Un signe de tete et un grand merci de ma part ! J’enfile ma combinaison sur place,cherche des yeux Arnaud .Je l’ai vu,il est à cote de son velo,en combi et semble pret lui aussi.Je m’empresse de le retrouver,nous nous embrassons et restons cote a cote,comme jamais,comme pour unir nos forces et enfin aller chercher notre etoile …..Nous sommes partis de loin (voir recit d Arnaud ) et malgré nos entrainements de solitaires,nous avons toujours été en communion par la pensée! Merci Nono !J’ai toujours le mp3 autour du cou et cherche dans la foule mes enfants et Sonia.Il y a trop de monde et je suis porté par le courant de triathlètes menant sur la plage.Je panique quelques minutes et tonton Jeff,hissé sur le muret en face du depart natation me crie »he Cyrille,je suis là ».Je lui tend expressement mon mp3 et le salue en demandant s’il n’a pas vu ma famille.Il y a de plus en plus de monde et je rejoins mon pote sur la plage car je ne pourrai pas donner un dernier bisou à ceux que j aime…Certes je suis deçu mais je me reconcentre près de mon binome.6h10.On est tous les deux,rassurés,cools,prets!Thierry,will et flo nous saluent;ça fait du bien!Je me tourne vers le public et reconnais Laurent Castillo (file rouge du dvd iroman nice 2010 prété par Alain Filippi). » bonjour laurent,tu es un modele pour nous  » nous sommes impregnes de ton « aloha spirit « et tu nous le rend bien tout de suite: »oh les gars !merci ça fait du bien au coeur… » Merci laurent.Nous sommes parmi les derniers à enfiler le haut de nos combinaisons et je tiens à fermer celle d’Arnaud tout particulierement!Il me dit: »comme au boucanet… »et ça j’aime!Assez detendu,je lui tourne le dos afin qu’à son tour,il ferme ma tenue de combat aquatique. »Comme au boucanet »(notre plage d’entrainement et de reference distance/chrono)me repetera Nono.Juste un dernier regard dans la foule pour apercevoir ma famille mais cela semble inutile,la musique est forte et je suis deja ailleurs! Je lache prise,les pros partent devant.Il est 6h25.On se serre une derniere fois avec Arnaud,on se regarde et on sait que dans 2 mn,…..Tous les triathletes applaudissent aux ordres du speaker et ….PAN ! il est 6h30.
Vers l etoile…

Lorsque le coup de pistolet retentit,je suis surpris et les participants m entrainent malgre eux vers la grande bleue.J’ai laissé mon ami derriere moi mais il faut marcher sur ces galets inconfortables et surtout ne pas se blesser!Je me lance.Je me jette dans cette eau salée que j’aime tant et deja je suis oppréssé par tous les autres triathlètes!Ce n’est pas facile dès les premiers mètres et je sais qu’il va falloir se battre.Oui,se battre!Je lève la tete tous les 20 mètres et essaye de trouver des zones libres afin de liberer ma nage et reprendre mon souffle.Mon rythme cardiaque a du passer de 80 à 140 en quelques secondes et il faut faire redescendre ce coeur.C’est chose faite avant la 1ere bouée mais j’ai dérivé et je me retrouve à 50 m à l exterieur du virage!Je m efforce de reprendre un tracé correct mais tels des saumons remontant une riviére,je me fait couler 2,3 fois,bousculer,chahuter et prend un coup de pied dans les lunettes.Un reflexe,je lève la tete et replace celles-ci sur les yeux!Tout va bien….je vois clair et à la sortie de ce premier virage,je reprends un ryhtme soutenu et pense déja à la sortie à l australienne.43 mn.C’est le temps qu’il m’a fallu pour boucler ces 2,4 kms;je suis ravi et repars sans reflechir sur le 2 eme tracé(1,4 kms)!Je pensais que cette partie serait plus tranquille mais il n’en ai rien.Je serais toujours sérré par d’autres types et à vrai dire je lacherai quelques mots « salés » à certains!Mais évitons de lacher de l’energie car il est temps de sortir de l’eau.7h39.Lors de cette natation,une envie pressante s’est déclarée.La grosse comission….Mince,je vais perdre du temps à la transition!Tant pis,j assure le coup,j’irai au wc.Un benevole me tire de l’eau,je prends 10 secondes pour me rincer et m ‘envole sur ce beau tapis car la foule crie,tape des mains et je suis comme ivre après 3,8 kms d effort aquatique. »papa!papa!Cyrille!!! »crient mes enfants et Sonia m’attendant sur le parcours. »oh !! quel bonheur!je craque!je suis si heureux de les voir!Je les embrasse fortement un par un de bisous mouillés et appuyés!!!Je me sens si bien et la première discipline est terminée.Je suis soulagé,j’ai fait un bon temps(le meilleur)et j’attaque mon vélo!La transition se fera comme prévue avec un arret au stand wc et aprés 11 mn de changement,me voila parti sur la promenade des anglais à bicyclette et un soleil chaleureux.Je m economise et bois sans attendre ma boisson isotonique!Je mouline.35 km/h.Un premier gel energetique,j’arrive à cap 3000(12 mn)et pense à Arnaud car desormais nous connaissons le parcours et il faut gerer notre effort.Tous mes amis sont là et je ne cesse de penser à eux.merci à vous tous!Au premier ravitaillement,je jette comme prévu ma gourde usée,vidée.Elle m’a servi tout l’hiver et je lui fais un dernier bisou pour lui demander pardon: »merci à toi,je ne t’oublierai pas…. »,).Mais etant donné la charte de l environnement du triathlète,je me rassure en pensant qu’elle sera bien recyclée!Je progresse avec prudence,j’avale les kilomètres sans me bruler,sans rater un ravitaillement.Ceux-la sont bien faits,étalés et les benevoles sont exemplaires de productivité.Merci à tous les benevoles!Il est 9h00.Je suis à Vence et des cloches de supporters me font vibrer;je les salue.Elles retentissent de plus belles!!!J’ai les poils et je me met en danseuse!J’ai la patate.C’est fantastique!!Merci aux supporters!Je parle tout haut vers d’autres coureurs: »C’est trop bon! »9h20,je pense à ma douce sur l’irongirl.Au 55 eme kilomètre,à Pré du lac, »rebelotte »,pleins de gens applaudissant nous redonnent de l’energie pour l’ascension du col de l’ecre et à 200 m,tonton Jeff est là!Il me shoote.Merci Jeff! »il est ou Arnaud »…. »il va bien ? » et Jeff me repond: »il est sorti 20 mn derriere toi et il va bien ! » Super!Je suis libéré car il appréhendait la partie natation et à juste titre.Le col de l’ecre,une pensée pour Titi.10h35.C’est l’heure du ravito personnel et j’appelle le 1560.Une gentille dame me tend le sac et je n’ai qu’à piocher mes 3 sandwichs jambon/fromage/pain suedois,ma compote et ma barre chocolatée.2,3 mots et encore Merci.Je me suis arrété 2 minutes.Sur le plateau de Caussols,je me restaure et recupere de la montée.je roule à 33 km/h.Pierre m’attendra et me soutiendra quelques secondes: »C’est bien jeune!continue comme ça.. »Merci Pierre.Marie est sur l ‘ironkids.Je t’aime ma fille.La descente de 12 kms vers Greolieres me regale et la derniere grosse difficulté pointe son nez.107 eme kms.Je pense à Sylvain Lebret(10h01’…sur cet ironman et rencontré il y a 1 mois à cet endroit précis lors de ma derniere reco): »tu auras les jambes dures mais t’inquiete pas!tout le monde sera fatigué ici.. »Merci Sylvain.J’arrive au demi tour st barnabé,119 eme kms,et la magie opère encore une fois.Une centaine de supporters sont là,un peu endormi tout comme les cloches dans leurs mains mais …..comme un gosse je crie: »allez,allez… » je lève les bras au ciel avec le signe de l’aloha spirit et en reponse immediate,les gens frappent dans leurs mains ,scandent mon prenom ecrit sur mon dossard et après mon demi tour au ralenti,une « ola » se crée à mon passage! C’est magique!J’en tremble et j’ai la chair de poule! Merci St Barnabé.Quelle emotion.Je repars en mode danseuse mais me rassoie pas loin!J’ai mal aux jambes….à 12h20,je passe sous la lance en jet diffusé des sapeurs pompiers de coursegoules et je souffle un peu car 30 kms de descente arrivent.Je mange mon 2 eme sandwich,ma barre chocolatée et file à toute allure.Je roule à 55 km/h.Vers Bouyon,je repense à notre reco cet hiver(dans le froid et la pluie)à mon ami et au bar qui nous acceuillit.Durant la descente,je passe devant des velos crevés,des triathletes tombés,un coureur à bout de souffle conditionné par les sauveteurs et la gendarmerie!Merci au secours.Je profite du denivelé negatif pour faire une halte pipi;il etait temps!Je m’hydrate,m’alimente sans cesse et me concentre sur mes trajectoires.Je ne veux pas tomber.Un pur regal le tronçon descendant de Carros à Gattieres.Le marathon m’attend…..J’apprehende.Le vent du sud,appelé aussi thermique,est present sur la fin du parcours et fais mal aux pattes!J’ai les quadriceps durs,quelques triathlètes semblent vouloir se mettre à l’abri mais les juges veillent….Il faut finir seul car le drafting est interdit!Je suis sur la promenade des anglais.Je croise des marathoniens mais j’ai hate de revoir les miens!Ils sont là,au niveau de la rangée 32.J’ai fini le parcours velo dans un temps espéré(- de 6h00:5h54’…).Jeff me dit de rester cool,j ai 3/4 d heure d’avance….Thomas,mon fils, court à mes cotés.Que c’est bon!Je recupere mon dernier sac de transition,rentre dans la tente,me change entierement;une benevole me passe de la creme solaire sur les epaules.Il est l’heure d’affronter le marathon.Mon premier marathon…à 13h53,sous un soleil radieux,je sors du parc velo,une chicane,…,et WOUAH !des gens par milliers sont presents tout autour de nous de moi!Je n’ai plus mal aux jambes!C’est encore magique,je suis euphorique!Mon gps garmin m’annonce 13,3 km/h;il faut ralentir Cyrille!Je laisse faire ….

Vers l’etoile…

Oui…..je laisse faire car malgré les conseils précieux d’Olivier Marceau,je veux profiter de chaque instant et à travers la foule contenue derière les barrières,je cours tel un champion vers les lauriers de la gloire!Alain qui a fait le deplacement avec Armel du Lunel club waimea triathlon me crie: »hé Cyrille,tu es bien,pars pas trop vite… »…. »je sais Alain! mais je peux pas,je n’arrive pas à ralentir…. »Malgré ces mots,je sais qu’il va falloir descendre à 10,5 km/h,ma vraie vitesse de croisière et j ‘attends pour ça le premier ravitaillement à 1,7 kms.Alain court à mes cotés,il a son tee shirt finisher 2010(11h10’…)et me conseille de marcher à tous les ravitaillements afin de bien gerer mon hydratation et mon alimentation légère.Ce sera chose faite pour toute la durée du marathon et je pense avec du recul que cela a rendu mon « chemin de croix « supposé en chemin de plénitude totale,de partage inimaginable,de bonheur irréel.Cela parait insensé mais je peux l’expliquer par un trop plein d’emotion,d’adrénaline,de bonne preparation,de nouveauté,d’envie de vivre pour toujours!Je cours pas,je vole….à chaque ravito,les benevoles vous proposent boisson,gel,orange,banane,barre,vous appellent par votre prénom et vous encouragent sans cesse!J’arrive deja au demi tour de l’aeroport(5.25 kms),je chercherai desormais à retrouver Arnaud tout au long de mon parcours car il n’y aura pas de bulle pour moi.Je regarde partout,la mer est là,le soleil est genereux,je double ou me fait doubler sans reflechir,j’aperçois le toit vert du Negresco au loin!J’arrive!….Les gens se font plus nombreux,plus joyeux,plus expressifs,se montrent genereux aussi!Je suis vetu d’un tee shirt ou j’ai « feutré » ALOHA SPIRIT… à MA FAMILLE … à MES AMIS….je suis couvert d’une visière retournée et à l’envers ou on peut lire « vers l’ETOILE ….à JULIEN…MERCI…J’ai aussi quelques smileys ,) .J’y tenais!! Je viens chercher mon premier chouchou(10,5 kms),un regard sur mon garmin:53 mn!Ilfaut continuer ainsi!Les douches sont là et je fais un premier passage!Ce sera le dernier…Mes pieds sont mouillés dans mes baskets et cela présage rien de bon.Ce premier tour est timide alors je decide de me lacher totalement!Je reponds à mon prénom,je salue les spectateurs,je leur souris!Je garderai ce sourire jusqu’à la fin.Ils le méritent.C’est une communion entre eux et moi…La magie continue!Je suis au niveau du semi marathon,un deuxieme chouchou au poignet, »he les filles,je reviens! »Thomas m’accompagne 1 bon kilometre et me dit »papa,tu vas vite ».Que c’est bon venant de la bouche de son fils ironkids.2 heures de course et je n’ai rien vu du temps passé;pas de signe de grosse fatigue ni de blessure ou de crampe!Croisons les doigts…..Je n’ai toujours pas vu Nono et ça m’inquiete.Ou est-il?Je l’aperçois vers le 27 eme kms;un parterre nous sépare,je l’appelle: »Arnaud,tiens bon… »Mais je sais qu’il va tenir;ce soir nous serons Finishers!Dans la foulée,j’encourage le DOC alias Laurent Castillo puis Fred de l’equipe Zerod puis d’autres…A ce moment de la course,pratiquement tous les triathlètes ont fini le velo et nous sommes des centaines à courir,à marcher vers la ligne!Il y a du monde mais il n’y a pas de bousculade et il regne un certain silence,une espèce de meditation nécessaire;la souffrance est bien là….Les visages sont creusés,marqués,pales aussi.Certains ont abandonné,marchent desormais à coté des couloirs de l’epreuve,ont enlevé leurs chaussures ou pire,sont allongés sur le bas coté.Les sirènes des sauveteurs retentissent,encore 12 kms,je regarde la mer…Je sais que c’est mon dernier demi tour,un peu plus de 30 kms au compteur,un dernier choucou, »he je ne reviens plus… »je fais « l’avion « autour du cone,je repare,je pointe mon index droit vers le ciel,je parle à voix haute: »vers l’etoile ».Je crois definitivement au destin mais nos choix nous appartiennent et en font partie malgré tout.Je souris encore.J’ai hate de revenir vers le site de l’ironman car à chaque fois que je reviens aux alentours de la ligne d’arrivée,ma vitesse passe de 10 à 11,5 km/h et j’ai des frissons partout!A l’entame de ce dernier tour,je demande à ma fille de se rapprocher de la zone finish car je veux finir avec mes enfants!plus que naturel,plus que traditionnel,cela me parait inconcevable d’etre seul au bout de la ligne droite….nous ferons qu’UN sous les yeux de Sonia.Au niveau du 35 eme km,Alain et Armel m’ont rejoint et courent pas loin de moi,ni trop prés car les juges veillent!J’ai soudain les pieds brulants et des ampoules explosent dans mes baskets!C’est douloureux mais desormais je ne m’arreterai plus;je suis sur mon dernier 5 kms.Je m’arrete pour la deuxieme fois afin de liberer ma vessie;je n’ai pas eu de douleur gastrique,toujours pas de crampes,de contractures à mes mollets et remercie « le ciel »….Et ce n’est pas 2 ou 3 cloques crevées qui vont venir tout gacher!!!D’ailleurs je les ai oubliées et Alain qui m’avait quitté pour encourager Arnaud est revenu faire le dernier kilo avec moi!Un deuxieme « allez Julien » d’une personne bienveillante(un premier »allez Julien sera dit aux alentours du 25 eme kms par cette meme personne)me redonne un coup de pouce!Elle a vu le marquage sur la visière et elle aura compris…..Merci.A 300 m de l’arrivée,je ralentis,je cherche mes enfants: »ou sont mes enfants? » Alain me reponds « fonce,donne tout,ils n’ont pas le droit de t’accompagner je pense…. » J’ai mal au coeur,c’est pas possible!Je l’ai tant imaginée….cette arrivée avec eux! j’arrive à la chicane des 195 derniers mètres,je ne les vois toujours pas,quelques secondes de doutes….de regards express dans la foule….tant pis je finirai seul;je passe alors le premier virage parmi des mlliers de gens en liesse et … »PAPA PAPA NOUS SOMMES LA  » Marie et Thomas sont du bon coté des barrières,sur le tapis bleu,à 5 metres de moi,dans le dernier virage!!!J’aperçois Sonia,je souris très fort,je suis émue,c’est fort et j’emmene avec légèreté mes enfants …….VERS L’ETOILE !

Le sacre du Vido


http://www.dailymotion.com/video/xrvwdk_sacre-de-cyrille-guilloux-is-an-ironman_people

Publicités

2 réflexions au sujet de « Cyrille GUILLOUX est un ironman »

    Jeff Deligeard a dit:
    4 juillet 2012 à 17 h 57 min

    Bravo et super

    Cyril and Arnaud are Ironmen 2012 « ironmannice a dit:
    27 juin 2012 à 16 h 26 min

    […] de Cyrille (ici […]

Les commentaires sont fermés.